L'ASSOCIATION

Selon le Pr. Strumza, l’idée de fonder une association est née lors du 4èmecongrès européen de médecine aéronautique et spatiale tenu à Rome en octobre 1959. Elle vit le jour le 18 mai de l’année suivant (J.O. du 30-31 mai 1960, n°26, p. 4939) à l’initiative du médecin général R Grandpierre qui fut son premier président.

Le nom de Société française de physiologie et de médecine aéronautique et cosmonautique (SFPMAC) lui fut atribué Cette appellation qui paraissait un peu compliqué fut transformée en Société française de médecine aérospatiale en 1985(SOFRAMAS) (J.O. du 18 décembre 1985, p 4939).

L’association avait pour but de regrouper les praticiens civils et militaires concernés par la médecine aéronautique et la médecine spatiale afin de développer et de diffuser les connaissances et leurs applications en ce domaine. Pour concrétiser cette coopération, la présidence fut assurée systématiquement par une alternance civil/militaire.


 
LA REVUE

La naissance de l’association s’accompagna très rapidement de la publication d’une revue scientifique. Intitulée Médecine aéronautique, le premier numéro paraissait en septembre 1961, à l’occasion du congrès international de médecine aéronautique et cosmonautique tenu à Paris.

Cette revue était en quelque sorte l’héritière du « Bulletin du Service de santé de l’Air » paru en milieu militaire à partir de janvier 1942. La publication interrompue en décembre 1943 après 14 numéros avait repris, toujours dans le cadre militaire, en janvier 1946 sous le nom de « La Médecine aéronautique ». La publication de celle-ci s’arrêta au 4ème trimestre 1959 avec le 70ème fascicule.

Le titre de la nouvelle revue publiée sous l’égide de la SFPMAC devint Médecine aéronautique et spatiale en 1966. De 1976 à 1981, elle accueillit les publications de la Société française de médecine subaquatique et hyperbare. La présentation sous la forme actuelle remonte au numéro 154 du 2ème trimestre 2001.

Rev-Med-Aero-1961

Haut de la page

 
 
LES FONDATEURS DE LA MÉDECINE AÉRONAUTIQUE
 

Docteur Paul Garsaux (1882-1970)

Chercheur inventif et organisateur méthodique, il est d’abord attaché à la section technique de l’aéronautique de Saint-Cyr en 1917, où il contribue à la mise au point le 1erinhalateur automatique d’oxygène. Il débute également les premières études sur les accélérations. Nommé directeur du service médical de la navigation aérienne le 15 avril 1920, il fait édifier au Bourget le « pavillon Paul Bert », tout à la fois, centre d’expertise médicale du PN, laboratoire de recherches et service d’urgence. Inauguré en 1922, ce bâtiment est malheureusement détruit par un bombardement en 1940. Dans l’intervalle Garsaux y poursuit ses travaux et contribue de façon décisive à l’établissement des conditions physiques et mentales à requérir de chaque catégorie de PN de l’aviation civile. De 1919 à 1945 il est le rapporteur de la sous-commission médicale de la Commission internationale de navigation aérienne. Après la guerre, en 1947, il crée au sein du Secrétariat général à l’aviation civile, le Conseil médical de l’aéronautique civile dont il assure la présidence jusqu’en 1960.

Garsaux

Médecin général Pierre-Jules Beyne (1880-1968)

Ses études médicales terminées il débute sa carrière en Algérie puis au Maroc et la poursuit au 283ème régiment d'infanterie qu’il accompagne pendant toute la guerre de 14-18. Après la guerre il est affecté à la 12ème direction du ministère de la Guerre, direction de l'Aéronautique, et en 1921, il crée le "Laboratoire d'études de l'aéronautique militaire" au Val-de-Grâce dont il assure la direction jusqu'en 1935. Nommé général il est successivement directeur du Service de santé de la 8ème région militaire à Dijon, Inspecteur des services médico-physiologiques de l’armée de l’Air, Président du Comité consultatif de médecine aéronautique. Secondé par le médecin colonel Bergeret on lui doit l’établissement des bases physiologiques de la protection contre les effets de l’altitude, la mise au point d’appareils d’exploration de la fonction visuelle qui sont restés très longtemps en usage dans nos hôpitaux, l’organisation des services d’expertise médicale du personnel navigant militaire, le premier enseignement de médecine aéronautique, la construction du futur laboratoire à la Cité de l’Air qui n’entrera en service qu’après la guerre.

Atteint par la limite d'âge en 1940, il poursuit ses activités scientifiques à l'Ecole pratique des Hautes Etudes et assure la présidence de la société Amicale du Val-de-Grâce jusqu'en 1960.

Beyne

Médecin Général Georges Goett (1886–1979)

G. Goett termine ses études de médecine à l'Ecole Principale du Service de Santé de la Marine en 1908. Affecté d'abord à Brest puis au Maroc, il devient médecin major à bord du croiseur cuirassé la "Marseillaise" pendant la guerre 14-18. Impliqué, au plan médical, dans le développement de l'aviation maritime, lors de son affectation au Centre aéronautique maritime de Berre, il acquiert une expérience et des compétences spécialisées qui le feront détacher à Paris auprès du tout nouveau ministère de l'Air en 1929, puis aubureau médical de l’armée de l’Air dès 1934 et le conduiront à collaborer étroitement avec P. Beyne.

Il est l’artisan principal de la création du Service de santé de l’Air qui naît officiellement le 30 septembre 1940 avec la loi relative à l’organisation du Secrétariat d’Etat à l’aviation et dont il devient le premier directeur. Il met en place une organisation dont les grandes lignes seront conservées tout au long du siècle avec le recrutement de personnels (médecin, infirmier(e) définitivement affectés à l’armée de l’Air, l’instauration d’une école d’infirmier, la création d’un uniforme, toutes mesures qui contribueront à la création d’un véritable esprit de corps.

Retiré du service en 1946, il poursuit ses activités pendant 9 ans assurant la présidence de l'Amicale de santé navale et des colonies

Goett

Professeur et médecin général Robert Grandpierre (1903-1984)

Issu du Val-de-Grâce en 1931, il est affecté à Nancy, où il débute une carrière de physiologiste, devenant professeur agrégé à la faculté de médecine de cette ville. En 1945, il est nommé directeur du Centre d’étude de biologie aéronautique, nouvellement créé à la Cité de l’Air boulevard Victor à Paris. Pendant la décennie qui suit, il va s’attacher à étoffer son équipe et à relancer la recherche et l’enseignement. Ces efforts aboutiront à la création en 1955 du Centre d’enseignement et de recherches de médecine aéronautique (CERMA) doté d’un corps d’agrégés et de spécialistes capables de répondre aux besoins de l’aéronautique militaire en plein essor. A Nancy, il instaure le premier enseignement de la médecine aéronautique en milieu universitaire.

Il conduit les premières études de biologie spatiale en France et est à l’origine des expériences qui se déroulent à Hammaguir de 1961 à 1967, avec l’envoi dans l’espace de plusieurs espèces animales.

Titulaire de la chaire de physiologie à la faculté de médecine de Bordeaux en 1964, il y termine sa carrière neuf ans plus tard.

Grandpierre

Haut de la page

LES MEMBRES DU BUREAU DEPUIS 1960

Années

Président

Secrétaire général

Trésorier

Rédacteur en chef

 

1960

Grandpierre R. (†)
 

Biget P. L.

 

Olsen O.

 
 

1961

 

1962

 

Strumza M-V. (†)

 

Delahaye R-P. (†)

 

Castel

 

Delahaye R-P. (†)

 

1963

 

Grognot P. (†)

 

1964

 

Chaillet-Bert P. (†)

 

1965

 

Tabusse L. (†)

 

1966

 

Malmejac J. (†)

 

1967

 

Lemaire R. (†)

 

1968

 

Mercier R. (†)

 

1969

 

Raboutet E. (†)

 

Lavernhe J. (†)

 

1970

 

Laplane R. (†)

 

1971

 

Biget P-L.

 

1972

 

Lafontaine E. (†)

 

1973

 

Perdriel G. (†)

 

1974

 

Plas F. (†)

 

Bergot G. (†)

 

1975

 

Salvagniac A. (†)

 

1976

 

Lavernhe J. (†)

 

1977

 

Colin J. (†)

 

1978

 

Delahaye R. (†)

 

Chevaleraud J.

 

1979

 

Boulangé F.

 

1980

 

Fabre J. (†)

 

Ledoux P.

 

1981

 

Auffret R. (†)

 

1982

 

Bergot G. (†)

 

1983

 

1984

 

Chevaleraud J.

 

Vieillefond H.

 

1985

 

1986

 

Carré R. (†)

 

Montagne C.

 

1987

 

1988

 

Ledoux P.

 

Santucci G. (†)

 

1989

 

1990

 

Leguay G. (†)

 

1991

 

Marotte H.

 

1992

 

Crance J-P.

 

Gallé-Tessonneau J.R.

 

1993

 

1994

 

Vieillefond H.

 

1995

 

Fourn P. (†)

 

1996

 

Maille M.

 

1997

 

Timbal J.

 

Lebuisson M-C.

Peluffe N.

 

1998

 

1999

 

Papy J-J. (†)

 

2000

 

2001

 

Corbé C.

 

Solignac G.

Clère J-M.

 

Donne J-P.

Germa R.

 

2002

 

2003

 

Charetteur M-P.

 

2004

 

2005

 

Burlaton J-P.

 

2006

 

2007

 

Martin-Saint-Laurent A.

 

2008

 

2009

 

Gourbat J-P.

 

Monteil M.

Clère J-M.

 

2010


2011

Rodriguez P.

Monteil M.

Clère J-M.

Lebuisson M-C.

Leduc P-A.

Donne J-P.

Germa R.


2012

Rodriguez P.

Monteil M.

Taillemite J-P.


Leduc P-A.

Donne J-P.

Germa R.


2013

Genero M.

Monteil M.

Taillemite J-P.


Leduc P-A.

Donne J-P.

Germa R.


2014

Genero M.

Monteil M.

Brocq F-X.

 
Leduc P-A.

Donne J-P.

Germa R.


2015

Marotte H.

 Monteil M.

Brocq F-X.

 
Leduc P-A.

 Donne J-P.

Germa R.


2016

 
Marotte H.

Monteil M.

Brocq F-X.


Leduc P-A.

 Donne J-P.

Germa R.


2017

Perrier E.

Monteil M.

Brocq F-X.

Leduc P-A.

Donne J-P.

Germa R.


DOCUMENTS D'HISTOIRE DE LA MEDECINE AEROSPATIALE FRANCAISE

Ceux qui s’intéressent à l’histoire de la médecine aéronautique, trouveront des informations précieuses, au musée du service de santé des Armées, au service historique de la défense, au musée de l’Air et de l’espace. Signalons l’existence d’ouvrages, de thèses et de publications historiques dans la revue de notre association.

  • Archives

Le musée du service de santé des Armées sis au Val-de-Grâce présente dans ses salles deux thèmes consacrées à l’aéronautique : les évacuations sanitaires aériennes et la recherche.

Dans celui dédié aux évacuations sanitaires, se trouvent entre autres, des modèles réduits des premiers avions sanitaires, le Dorand Dalsace et le Bréguet 14 Tbis, ainsi que de nombreuses photos.

Le thème de la recherche est représenté par la pointe d’une fusée Véronique qui a permis de réaliser les premières expériences de biologie spatiale française de 1961 à 1967, et deux vêtements stratosphériques pour pilote de chasse, le CEBA type 10 et l’EFA type 30, ainsi que divers autres équipements.

Le musée dispose également d’un service d’archives qui recèle de nombreux documents relatifs à la médecine aéronautique civile et militaire. Pour en savoir plus consulter http://aamssa.viabloga.com

Un fonds concernant l’histoire de la médecine aérospatiale militaire et civile française a été déposé au Val-de-Grâce dans les archives du musée du Service de santé des armées. Il est constitué, de documents papier (26 cartons), de documents numérisés (1678 fichiers) et de photos papier et numérisées (2048 fichiers).

Un répertoire détaillé les accompagne.

Ces archives sont ouvertes au public, sur rendez-vous auprès du musée du Service de santé des armées au Val-de-Grâce.

- Archives de médecine aéronautique et spatiale française au Val-de-Grâce - Dr. TIMBAL

  • Ouvrages et Thèses

- Garsaux P. Histoire anecdotique de la médecine de l’air. Edition du Scorpion 1963, Paris.

- J. Figue. Le médecin général Beyne, pionnier de la médecine aéronautique. Thèse de médecine Bordeaux II, 1974.

– Timbal J. Histoire de la médecine aéronautique et spatiale. Ed Glyphe, Paris 2009.

- G. Andrieu. Le docteur Paul Garsaux (1882-1970), sa vie, son œuvre et son apport à la médecine aéronautique française. Thèse de médecine Nancy I, 2009.

 

  • Publications dans la revue Médecine aéronautique et spatiale

Sur la période antérieure à 1940:

- Crance J-P. : n°174 (2006).

- Lavernhe J. : n°160 (2002), n°164 (2003), n°170 (2005).

- Timbal J. : n° 208 (2014)

Sur la deuxième guerre mondiale :

- Timbal J : n° 169, 171, 172 (2005), 173, 174, 175, 176 (2006).

 

Sur les expériences de biologie spatiale:

- Chatelier G. : n°128 (1993)

- J. Timbal J. : n° 158, 159, 160 (2002).

 

Sur la sélection des spationautes :

- Comet B : n°124 (1992).

 

Divers  :

Edification du LAMAS. Timbal J. : n° 154 (2001),

- Histoire des femmes pilotes. Timbal.J.: n°174 (2006).

  • Wikipédia

 Histoire de la médecine aéronautique

https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_m%C3%A9decine_a%C3%A9ronautique

 

Histoire de l’aviation sanitaire

https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l%27aviation_sanitaire

Sélection médicale des spationautes

https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9lection_m%C3%A9dicale_des_spationautes_en_France

 

Biologie spatiale à Hammaguir

https://fr.wikipedia.org/wiki/Biologie_spatiale_%C3%A0_Hammaguir